Table ronde OUISO au 4ème Congrès du GIS MOMM, 1er juillet 2021, Aix

Table ronde OUISO au 4ème Congrès du GIS MOMM, 1er juillet 2021, Aix

Commentaires fermés sur Table ronde OUISO au 4ème Congrès du GIS MOMM, 1er juillet 2021, Aix
Titre de la table ronde : « Un observatoire universitaire sur le Sahara Occidental : défis, tâtonnements, perspectives »
Jeudi 1er juillet 16h-18h, en visioconférence

Responsable : Meriem Naïli (University of Exeter)
Discutant : Sébastien Boulay (Université de Paris, en délégation au Cnrs, IMAF)

Cinq ans après la création d’un observatoire sur le Sahara Occidental (OUISO), nous proposons un débat sur le sens et les missions de ce type de réseau de recherche aujourd’hui. Couvrant une région traversée par le plus vieux conflit du Maghreb contemporain, notre observatoire rencontre régulièrement des difficultés dans le champ académique mais aussi politique. En effet, cet outil a été initialement pensé pour permettre aux chercheurs de jouer un rôle, aussi modeste soit-il, dans la résolution du conflit tant par la production et le partage de données que par des interventions publiques.

Les chercheur/se.s le savent bien: mener des investigations sur une région en conflit et communiquer ses résultats posent sans cesse des questions de positionnement éthique, nous exposent à des écueils méthodologiques, voire à des menaces sur nos vies. De la même façon, notre observatoire a été immédiatement sous le feu des critiques à commencer par celles de nos pairs, trop engagé ou complaisant pour certain.e.s, pas assez militant pour d’autres. Dès lors, la seule ligne qui nous a semblé soutenable a été celle du droit international et des droits humains, ligne qui n’était toutefois pas sans poser problème.

Aujourd’hui, notre observatoire contribue-t-il effectivement à une amélioration de la qualité de nos travaux sur cette région ? Offre-t-il aux chercheur/se.s une masse critique plus conséquente? Permet-il de mieux identifier les aspects sous-documentés par la recherche ou au contraire surinvestis? Les chercheur/se.s et leurs travaux sont-ils aujourd’hui plus présents dans les sphères médiatiques et politiques? Telles seront les questions que nous souhaiterions aborder dans cet atelier.

Haidar Atik Larosi (Universidad de Granada, Departamento de Traducción e Interpretación)
« Sahara Occidental : quels nouveaux chantiers pour OUISO ? »

Claire Cécile Mitatre (Université de Montpellier 3)
La « neutralité axiologique », méthode propre aux sciences sociales, est-elle possible en contexte de conflit ? Le cas du Sahara Occidental

Meriem Naïli (University of Exeter)
Le conflit au Sahara occidental sous les feux des projecteurs médiatiques : quel rôle à jouer pour les membres d’un observatoire académique international ?

Victoria Veguilla (Université Pablo de Olavide de Séville)
Est-il éthique d’interroger l’action publique quand un processus de décolonisation reste inachevé? Le cas du Sahara Occidental 

détail des interventions (résumés) : https://4e-congres-gis.sciencesconf.org/data/pages/TB_Nai_li.pdf

inscriptions: https://4e-congres-gis.sciencesconf.org/

About the author:

Back to Top