Sovereignty in Exile A Saharan Liberation Movement Govern

Sovereignty in Exile A Saharan Liberation Movement Govern

Aucun commentaire sur Sovereignty in Exile A Saharan Liberation Movement Govern

Nouvelle publication sur le Sahara occidental

 »Sovereignty in Exile » explore la souveraineté et le pouvoir de l’État dans le cas d’un mouvement de libération qui se propose de devenir un État. La République démocratique arabe sahraouie (RASD) a été fondée par le Front Polisario dans le cadre de l’abandon espagnol de son ancienne colonie, le contesté Sahara occidental. Le Maroc a revendiqué le même territoire et le conflit a bloqué le Polisario et le Maroc dans une impasse politique qui a duré quarante ans. La complexité de la situation vient du fait que le Polisario mène ses opérations quotidiennes dans des camps de réfugiés près de Tindouf, en Algérie, qui abritent la plus grande partie de la communauté d’exil sahraoui. La RASD (un État partiellement reconnu) et le Polisario (mouvement de libération du Sahara occidental) forment ensemble une autorité gouvernementale inhabituelle, fondée à l’origine sur le démantèlement d’une menace perçue pour l’unité nationale (sahraouie): les tribus.

En s’appuyant sur une recherche à long terme sans précédent acquise en vivant avec des familles de réfugiés sahraouis, Alice Wilson examine comment les relations sociales tribales sont minées, recyclées et ré-émergées alors que la communauté des réfugiés négocie la gouvernance, résout les conflits, gère les inégalités sociales et improvise des alternatives à la fiscalité. Wilson forme une optique ethnographique sur la création de catégories administratives, de réformes juridiques, de distribution d’aide, de pratiques de mariage, de marchés locaux et d’élections contestées dans les camps. Tracer les changements sociaux, politiques et économiques parmi les réfugiés sahraouis, la souveraineté dans l’exil révèle la dynamique d’un mouvement de libération postcoloniale qui a duré depuis des décennies dans les déserts de l’Afrique du Nord tout en essayant de provoquer la transformation révolutionnaire d’une société qui s’identifie à un passé bédouin.

Alice Wilson est conférencière en anthropologie sociale à l’Université du Sussex.

 

About the author:

Leave a comment

Back to Top